All You Need
In One Single
Theme.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat
Tapez votre recherche :

Nous vivons dans une société où une bonne majorité des gens auront un jour ou l’autre des problèmes de dos.  Ces douleurs peuvent survenir de différentes façons.  Peu importe la manière dont s’est arrivé, c’est toujours très désagréable de vivre avec des blessures.

Il y a plusieurs types de problématiques lombaires que nous pouvons classifier en deux familles:

-Les traumatiques

-Les non-traumatiques

La première peut survenir aussi stupidement que d’aller chercher un crayon par terre et sentir un coup de poignard dans le bas du dos ou d’aller attacher notre ceinture de sécurité dans la voiture et de rester coincé.  Il y a aussi les accidents comme se faire happer par une voiture ou encore tomber d’une échelle.  Vous comprendrez que pour que ce soit traumatique, il doit y avoir un incident.

Pour ce qui est des non-traumatiques, c’est plus subtile. Les douleurs ne se présenteront pas nécessairement tous les jours. Ça commence souvent par une raideur, des inconforts au niveau des muscles du bas du dos ou bien des fessiers.  Malheureusement, ce sont des douleurs anodines et on se dit qu’elles vont finir par passer et à lesquelles on n’accorde pas beaucoup d’importance. Cependant, au bout de quelques années, elles entrainent des compensations importantes qui peuvent vous créer d’autres problématiques.

Que ce soit une ou l’autre des problématiques, il est important de ne pas les laisser trainer. Plusieurs choses peuvent se faire qui sont vraiment simples et qui vont vous aider à diminuer ou même enrayer toutes ces douleurs.

  1. Bouger

Il est primordial de bouger lorsque nous avons des douleurs au bas du dos. À moins que vous avez quelque chose de grave ( fracture de la colonne vertébrale ) se mobiliser va vous faire le plus grand bien, comme aller prendre une marche ou aller nager doucement. Il est prouvé que de rester statique au lit va vous nuire plutôt que vous aider.  Nous devons quand même respecter quelques consignes, dont le point 2.

  1. Quantification du stress mécanique

Qu’est-ce c’est ça ???? Comprendre la quantification du stress mécanique est très important pour savoir à quel niveau d’intensité vous devez bouger.  Vous devez stresser votre blessure pour guérir, mais vous devez respecter celle-ci. Allez lentement pour commencer pour ne pas dépasser les limites et retomber au point de départ.  Il n’y a pas grand chose de plus décourageant que de ressentir à nouveau les douleurs qui nous ont fait autant souffrir au début. Il faut jouer toujours entre les deux lignes.

  1. Posture

Les muscles posturaux jouent un rôle important dans la prévention des rechutes. Avoir une bonne symétrie et démystifier nos problèmes musculaires et articulaires peut nous aider non seulement à bien guérir,  mais aussi à éviter de retomber dans le piège. Surtout pour les causes non-traumatiques, la posture en est très souvent la cause.

  1. Faire des bons exercices

Clairement, il est préférable de consulter un spécialiste de la santé qui va personnaliser votre programme d’exercice pour votre condition, mais vous pouvez quand même faire des mouvements par vous-même. Vous pouvez faire des rotations vers la gauche et vers la droite, ensuite vous pencher vers l’avant et vers l’arrière.  Tout ceci doit être fait très lentement et sans douleur, quelques fois par jour. On se rappelle que nous ne devons pas dépasser la ligne du dessus du stress mécanique.

  1. Bien dormir

Rares sont ceux qui sont au courant, mais bien dormir a un rôle clé dans le processus de guérison.  Essayez de trouver une position confortable pour avoir des nuits réparatrices.  Des fois, mettre des oreillers sous les genoux peut relâcher le bas de votre dos et vous permettre de tomber dans les bras de Morphée.

Donc, vous pouvez commencer par ses petites choses qui, une fois compilées, accomplissent de grandes choses. Vous comprendrez que ces conseils sont généraux et peuvent ne pas être indiqués pour vous.  Ceci ne devrait pas engendrer d’autre douleur ou blocage. Si vous n’êtes pas surs, je vous conseille fortement de consulter votre professionnel de la santé.

Prompt rétablissement 🙂